avr 23

Communiqué suite à l’election du nouveau Bureau exécutif de la CAD


Communiqué de presse, du 20/04/2014

pgdouai Communiqué suite à lelection du nouveau Bureau exécutif de la CAD

Le Parti de Gauche dénonce l’élection du nouveau Bureau exécutif de la CAD (Communauté d’Agglomération du Douaisis). D’abord parce que celui-ci s’est bâti sur une seule et unique logique : celui de la représentativité des groupes politiques, ne tenant donc absolument pas compte du poids démographique des villes. Ainsi, nous regrettons que la ville centre ne soit représentée que par un seul Vice Président. Bien que Douai n’ait pas vocation à asseoir son hégémonie, elle doit être considérée comme le moteur de l’action communautaire et non comme son supplément.

D’autre part nous nous désolidarisons de la décision du groupe PC-FDG (au sein duquel ne figure d’ailleurs aucun membre du PG!) d’avoir non seulement accepté de participer au Bureau exécutif (avec 2 Vice Président), mais surtout d’avoir appelé à voter Christian Poiret (UMP) comme président de la CAD au nom du « consensus ». Il ne sert à rien de dénoncer les manœuvres politiciennes des socialistes et de la droite d’un côté -celui de la CCO (Communauté Cœur d’Ostrevent)- si c’est pour de l’autre -celui de la CAD- les rejoindre.

De façon plus générale, c’est cette logique du grand écart, où tous les postes sont déjà pourvus par avance, que nous refusons. Les élus sont en effet apparus comme une vraie petite famille, l’un passant le sel, l’autre le poivre. Pour preuve, la candidature de Frédéric Chérau comme premier Vice Président a fait l’objet d’un tollé général car elle n’était pas prévue et donc pas permise.

Pour nous la gestion d’un territoire est d’abord politique. Or l’essor des intercommunalités marque « le développement d’espaces politiques fermés où prévalent l’entre-soi, le petit nombre et le huis clos, plutôt que l’assemblée, l’hétérogénéité, la publicité, le débat. »*

Nous ne pouvons comprendre l’abstention des citoyens aux élections municipales si nous ne tenons pas compte de cette logique qui contribue à l’effacement des frontières politiques au profit d’une gestion le plus souvent technique, sans relief, et sans grande orientation.

Enfin et surtout, le Parti de Gauche dénonce l’élection de 15 hommes sur 15 postes de Vice Présidents! Là encore quel exemple nous offre la CAD? Le féminisme n’est pas une posture mais une action politique de tous les jours, et son premier acte doit être le partage des responsabilités entre les sexes.

François Guiffard, pour le comité du Douaisis du Parti de Gauche

* propos de David Guéranger que nous avions fait venir à Guesnain pour nous parler de l’intercommunalité.

avr 23

Hollande et Valls, droits dans leurs bottes

Hollande et Valls, droits dans leurs bottes

Mercredi 23 Avril 2014 | François Cocq, Secrétaire général du Parti de Gauche

Ceux qui voulaient ajuster le programme Hollande-Valls en sont pour le frais : rien n’aura donc bougé. Ni les 50 milliards de baisse de dépense publique, ni la baisse des cotisations pour les grandes entreprises, ni même le gel du point d’indice des fonctionnaires. Rien !

Au contraire, Bruno Le Roux affirmait ce matin sur France-Inter que le pacte de responsabilité était « acté » pendant que Michel Sapin confirmait la réduction du déficit à 3 % dès 2015.

Droits dans leurs bottes, François Hollande et Manuel Valls ajoutent l’entêtement à l’absurdité et l’inefficacité de leur plan. Pour aller se prosterner devant la Commission européenne le 7 mai prochain, ils font le choix de s’asseoir sur la représentation nationale et de saigner le peuple.

Le 25 mai, avec le bulletin de vote Front de Gauche, nous appelons à rompre avec ce « pacte de responsabilité » mortifère.

avr 16

Communiqué de presse : Massacre d’Ascq et la présence du FN

Communiqué de presse
Massacre d’Ascq et la présence du FN

Il est particulièrement inacceptable et  odieux de devoir constater lors de la commémoration du Massacre d’Ascq  la cynique présence des membres du FN. Ce mouvement politique n’a pas le courage public d’assumer sa filiation idéologique. Son précédent président fut condamné récemment en juin 2013, après 5 années de procédure,  pour ses propos minimisant les crimes nazis et notamment le massacre d’Ascq. Si ces personnes présentes à cette commémoration n’ont certes pas commis elles-mêmes les crimes imputés aux pétainistes et aux nazis, leur tentative de « tourner la page » comme disent certains d’entre eux est une insulte à tous ceux qui ont perdu leur vie à cause de la monstruosité idéologique de cette droite politique extrême. C’est aussi une insulte à leurs descendants.

 

Jocelyne DUBOIS  et Julien POIX Co-secrétaires départementaux PG59
Sébastien POLVECHE   Christine MACHURON Co-secrétaires Comité de Lille PG 59

avr 14

Front de Gauche de Lille : on continue !

Envie de participer, de s’engager, de poursuivre la dynamique du Front de Gauche à Lille!
Retrouvons-nous le samedi 19 avril!

Un temps d’échange, nous répondrons aux questions suivantes:

- qu’est ce que le Front de Gauche pour nous?

- Qu’est ce que nous attendons du Front de Gauche à Lille?

- Que puis-je ou qu’ai-je envie d’apporter, de faire, de réaliser avec le Front de Gauche?

Partageons un temps convivial en déjeunant ensemble, chacun est invité à apporter quelques à manger et à boire à partager

 

fdg lille invit Front de Gauche de Lille : on continue !

avr 14

Manifestation contre l’exploration du gaz de couche à Divion

Manifestation contre l’exploration du gaz de couche à Divion

VOIX DU NORD | PUBLIÉ LE 13/04/2014 | AGNÈS MERCIER

Ce dimanche, à Divion, au cœur du bassin minier, ils étaient des centaines à avoir répondu à l’appel du collectif Gaz Houille 62 pour dire non à l’exploration du gaz de couche.

349641407 B972478502Z.1 20140413200645 000 G6Q29F1L6.1 0 Manifestation contre l’exploration du gaz de couche à Divion

« Nous sommes une région qui a toujours courbé l’échine, observait un membre du collectif. Mais là, on dit stop. On ne veut pas de l’exploration du gaz de couche qui pourrait conduire ensuite à son exploitation et à tous les risques qui vont avec. »
Les opposants au projet craignent que de la pollution s’ajoute à la pollution. « On n’a pas fini de dépolluer les friches minières et on veut nous rajouter des tuyaux et une torchère ! », dénonce Yannick, un jeune manifestant.
Retraité, Louis, en tête du cortège, est tout aussi alarmiste : « Là, c’est l’école et là-bas, ce sera le forage. Et on ose nous dire qu’il n’y aura pas de risques ni pour eux ni pour la nappe phréatique. » A priori, il n’est pas le seul à douter. Hier, ils étaient des centaines à dénoncer ce projet.

avr 13

Quelques photos de la manifestation contre les gaz de couche et de schiste à Divion

Voici quelques photos de la manifestation contre les gaz de couche et de schiste qui a eu lieu ce dimanche 13 avril 2014 à Divion. Une délégation du Parti de Gauche Nord et Parti de Gauche Pas-de-Calais était présente dans la manifestation.

1978898 10151989663305988 2019838989519528150 n Quelques photos de la manifestation contre les gaz de couche et de schiste à Divion

1965029 10151989663380988 8018394022072561425 n Quelques photos de la manifestation contre les gaz de couche et de schiste à Divion

1185696 10151989663420988 8304420615529984761 n Quelques photos de la manifestation contre les gaz de couche et de schiste à Divion

1491700 10151989674295988 2011924945838614830 n Quelques photos de la manifestation contre les gaz de couche et de schiste à Divion

10155325 10151989716495988 5483040705422528293 n Quelques photos de la manifestation contre les gaz de couche et de schiste à Divion

10264686 10151989716665988 8707043513456916598 n Quelques photos de la manifestation contre les gaz de couche et de schiste à Divion

avr 13

Quelques photos de la marche du 12 avril avec le Parti de Gauche Nord

Voici quelques photos de la marche du 12 avril. Le Parti de Gauche Nord était massivement présent pour marcher contre l’austérité.

1979542 740516415988243 2323191553327920882 n Quelques photos de la marche du 12 avril avec le Parti de Gauche Nord

10153136 10151988947765988 1280977541742284880 n Quelques photos de la marche du 12 avril avec le Parti de Gauche Nord

1609986 10152143819353473 9198224510681883052 n Quelques photos de la marche du 12 avril avec le Parti de Gauche Nord

10151320 307957726023612 2192304606547875456 n Quelques photos de la marche du 12 avril avec le Parti de Gauche Nord

10171136 615414775219700 5138771620949741260 n Quelques photos de la marche du 12 avril avec le Parti de Gauche Nord

972320 10203621908126615 6695577188991186331 n Quelques photos de la marche du 12 avril avec le Parti de Gauche Nord

10152486 10151988947550988 3712829638458121922 n Quelques photos de la marche du 12 avril avec le Parti de Gauche Nord

10257405 10203457399614055 7352009991449847853 n Quelques photos de la marche du 12 avril avec le Parti de Gauche Nord

1912337 10152143816973473 2648272458628590651 n Quelques photos de la marche du 12 avril avec le Parti de Gauche Nord

avr 13

La conférence de Raoul-Marc Jennar sur le Grand Marché Transatlantique disponible en audio

La conférence de Raoul-Marc Jennar sur le Grand Marché Transatlantique qui a eu lieu à la salle du Gymnase à Lille le lundi 7 avril est disponible en version audio.

10169182 10203262441468011 5681516410344437786 n La conférence de Raoul Marc Jennar sur le Grand Marché Transatlantique disponible en audio

La version audio est disponible ICI !
(cliquer sur J’accepte et ensuite Téléchargement)

avr 12

La gauche ? Elle était aujourd’hui dans la rue

La gauche ? Elle était aujourd’hui dans la rue

Samedi 12 Avril 2014 | Jean-Luc Bertet

 La gauche ? Elle était aujourd’hui dans la rue

La République elle-même dressée au milieu de la place qui porte son nom avait été ceinte d’une énorme banderole : « Hollande, ça suffit. » Une de ses trois allégories portait un bandeau sur les yeux. Comme si elle ne voulait pas voir ce qu’était devenu son Ve avatar. A ses pieds, la foule s’est massée, lentement mais sûrement. Le carré de tête déjà engagé boulevard Voltaire piétinait en attendant que les troupes se densifient. Jean-Luc Mélenchon, Pierre Laurent, Olivier Besancenot, Alexis Tsipras et les autres en profitaient pour répondre aux interviews. Le cortège s’est finalement ébranlé avec sa demi-heure de retard habituel, précédé de quelques centaines d’impatients qui jouaient les éclaireurs.

La gigantesque statue avait donné le ton. Il ne s’est pas révélé plus amène en cours de manif pour le monarque républicain. Depuis « Hollande, trahison » jusqu’à la « Valls à trois temps : récession, régression, désocialisation » pour caractériser le cahier des charges de son homme de main de Premier ministre, le cortège s’est montré aussi bon enfant que radical. Si une ligne de manifestants pour résumer la politique présidentielle s’était déguisée en bagnards « condamnés à l’austérité », d’autres se voulaient plus offensifs comme les représentants de l’Université de Paris 8, élèves et professeurs, scandant : « Facs fermées aux intérêts privés, facs ouvertes à tous les sans-papiers » ou bien plus loin « Le problème, c’est le banquier, pas l’immigré ».

Dans l’ordonnancement de la manif, les associations suivaient le carré de tête. Le Dal, les organisations féministes, les sans-papiers, les enseignants et chercheurs du supérieur, tous avaient des griefs particuliers envers la réponse peu socialiste – quand il y en a – à leurs légitimes revendications. Les précaires – chômeurs, intérimaires, intermittents du spectacle – disaient se retrouver là pour un tour de chauffe. La convention Unedic, tout juste revue et corrigée par le Medef, paraphée par la CFDT, FO et la CFTC devrait, si elle est agréée par le gouvernement, coûter des centaines, voire des milliers d’euros par an à chacun. Tous ces « associatifs » ont prévenu qu’ils comptaient prendre au sérieux le slogan « Résistance ! »

Derrière venaient les syndicats. Des fédérations de SUD, de la FSU, mais surtout de la CGT se sont retrouvées assez massivement dans la rue malgré l’opposition de la confédération de Montreuil. On a aussi vu des drapeaux écologistes parmi les défilés des organisations politiques, très fournies et très dynamiques. La rue a bruissé de drapeaux rouge-vert et rouge, le PG et le PCF ayant sans mal leurs adhérents pour parvenir à construire cette « opposition de gauche » plus que nécessaire.

Valls qui a l’habitude de diviser par dix ou vingt le nombre des manifestants de gauche ne se montrera pas publiquement affecté par les 100 000 d’aujourd’hui. Peu importe, l’ampleur de cette première manifestation, à travers ses slogans – « PS = pseudo socialiste » ; « Une Valls ? Non ! La Carmagnole contre l’austérité »… -, est une première étape. Une grande banderole affichait la seconde : « Européens ensemble contre l’austérité ». L’amateur de corrida déclaré qu’est le Premier ministre aurait tort de croire qu’il nous réservera le sort du taureau et qu’après avoir joué au picador, il mettra à mort nos démocraties et nos quotidiens avec l’épée de l’Europe et du Grand marché transatlantique. Nous nous retrouverons au plus tard dans les urnes le 25 mai pour le deuxième round.

avr 12

Pollution : la désobéissance européenne pour le pire ! (Communiqué PG)

Pollution : la désobéissance européenne
pour le pire ! (Communiqué PG)

Communiqué du Parti de Gauche

Pollution : la désobéissance européenne pour le pire !

Corinne Morel-Darleux
Secrétaire nationale à l’Ecosocialisme du PG – Tête de liste du Front de Gauche aux élections européennes pour la circonscription Massif central- Centre

arceencielenitalie Pollution : la désobéissance européenne pour le pire ! (Communiqué PG)

Nous connaissons aujourd’hui le 45e jour de pollution aux particules fines en Ile-de-France depuis le 1er janvier. Une directive européenne limite pourtant à 35 le nombre de jours de dépassement autorisés pour chaque pays.

Le gouvernement démontre donc qu’il est capable de désobéir à l’Europe… pour le pire, au service des lobbies industriels.

Le Front de Gauche propose de désobéir pour le meilleur. Ce n’est pas sur la qualité de l’air que la France doit désobéir. Face à la pollution, le 25 mai nous voterons pour :

  • Refuser d’appliquer les directives qui détruisent le service public ferroviaire
  • Nous débarrasser du marché carbone européen
  • Combattre les politiques d’austérité qui empêchent les investissements publics dans la transition énergétique

Articles plus anciens «