juin 30

Fête de l’agriculture paysanne à Loos en Gohelle (Nord-Pas-de-Calais)

Fête de l’agriculture paysanne à Loos en Gohelle (Nord-Pas-de-Calais)

Télécharger<document joint>

Venez à la rencontre des producteurs et des acteurs de l’agriculture

le 6 juillet à Loos en Gohelle, venez rencontrer les paysans et tous les acteurs d’un développement agricole respectueux de l’homme et de l’environnement.

Au programme : marché de producteurs, animations pour les petits et les grands, buvette et repas avec des produits locaux, parcours de découverte du blé au pain, musique, spectacles de rue, atelier cuisine…

A 16h : Conférence du professeur Gilles-Eric Seralini « Impacts des pesticides et OGM, du champ à l’assiette »

Retrouvez toutes les infos sur la page www.agriculturepaysanne.org/feteloosengohelle

 Fête de lagriculture paysanne à Loos en Gohelle (Nord Pas de Calais)  Fête de lagriculture paysanne à Loos en Gohelle (Nord Pas de Calais)

 

juin 29

A chaque lutte des salariés, les chiens de garde mordent !

A chaque lutte des salariés, les chiens de garde mordent !

Nada (plate-forme d’auto-production d’informations http://nada-info.fr/site/,) vous offre sur son site 4 vidéos bonus inédites du film « Les Nouveaux chiens de garde » mises à disposition par les réalisateurs Gilles Balbastre et Yannick Kergoat. Une occasion de plus pour constater que dès que les salariés luttent, les chiens de garde mordent. Une occasion également pour réviser le petit lexique anti-grève médiatique utilisé depuis plus de 20 ans : journée noire, la grogne, salariés en otage, journées galères (http://vimeo.com/99173325)

Les derniers mouvements de lutte des cheminots et des intermittents démontrent que les médias ont plus que jamais choisi leur camp : celui du Medef et de ses courtisans les plus zélés, le PS ou l’UMP. Mais ce n’est pas une surprise. La couverture d’une grande partie de la presse des grèves contre les réformes des retraites de 1995, de 2003 ou de 2010 avait déjà révulsé grand nombre de militants ou de salariés.

Le grand retentissement du documentaire « Les Nouveaux chiens de garde » prouve que grand nombre d’entre nous ne font plus confiance aux journalistes et à l’information fabriquée par une presse en partie détenue par de grands groupes industriels ou financiers, et quand même cela ne serait pas le cas comme pour le service public audiovisuel, le résulat est tout aussi consternant.

Force est de constater que les médias (associés à leur complice la publicité) fabriquent, comme les industries agro-alimentaires, des produits low-cost, dangereux pour la santé des individus et pour l’environnement démocratique.

L’économiste Frédéric Lordon, dans « Les zélés du désir » (http://vimeo.com/98439353), démonte pour Nada la composition de ces produits low-cost et fournit des armes aux formateurs de tout horizon : syndicalistes, enseignants, éducateurs.

Alors il est grand temps d’exiger une information « bio », sans aucune trace de libéralisme, de publicité et de conservateur (conservatisme !), fabriquée par des journalistes professionnels élevés en liberté, entièrement nourris à l’enquête et à l’investigation.

De consulter notre site ne suffit pas. D’adhérer politiquement à notre initiative nous conforte.

Mais plus que jamais Nada a besoin de votre aide financière pour fabriquer cette info « bio », certifié Label Rouge !

Les commandes groupées commencent à arriver. Un syndicat Sud Santé, un syndicat CGT Info Com, une section locale d’Attac, un syndicat Sud Education, un CGT Energie, etc…

Mais ce n’est pas encore suffisant. Camarades syndicalistes, associatifs aidez-nous !

Camarades tout court, sacrifiez quelques glaces avant les vacances. Privez-vous d’un peu de crème solaire et envoyer-nous à la place des Euros (http://nada-info.fr/site/?page_id=65)

Notre combat nous paraît d’importance, s’inscrit dans toutes les luttes sociales, sociétales qui existent en France et dont les médias parlent mal, pas du tout ou de façon très orientée. La réappropriation d’un espace médiatique par une partie des salariés, travailleurs, citoyens s’inscrit bien évidemment dans un projet progressiste de la société.

Nos deux documentaires « Nous avons des armes » (http://nada-info.fr/site/?p=35) et « Cas d’école » (http://nada-info.fr/site/?p=55) ont besoin de votre soutien.

Merci de nous accompagner dans ce combat. Faites le connaître autour de vous pour que nous soyons plus forts.

L’équipe de Nada

juin 26

Rassemblement Stop TAFTA à Dunkerque

Le comité PG du Dunkerquois a participé au rassemblement STOP TAFTA de Dunkerque.

Retour en photos et en vidéo de ce rassemblement.

10455122 494898913976662 2788709271273225567 n Rassemblement Stop TAFTA à Dunkerque

juin 24

JEUDI 26 JUIN 2014 : Le Parti de Gauche avec les Syndicats !

Par Adrien QUATENNENS,

 

Salaires, emplois, Sécurité Sociale, Fiscalité, Services Publics, Politique Industrielle sont autant de sujets pour lesquels les organisations syndicales se mobiliseront ce Jeudi 26 Juin 2014 avec un appel interprofessionnel à la Grève.
Dans le contexte politique actuel et à l’heure où un nombre important de secteurs sont en lutte, à l’image des cheminots et des intermittents, il est grand temps de conforter les convergences !
Un rassemblement pour départ en Manifestation est prévu à Lille ce Jeudi 26 Juin 2014 à 14h00 Place de la République à Lille.
 
Le Parti de Gauche soutient cette mobilisation.
Venez nombreux à ce rendez-vous avec vos drapeaux, autocollants et tracts thématiques (coût du capital, défense des services publics)

 

 

juin 24

[Stop NDDL] Caravane de convergence

Une caravane composée de voitures, d’un camion et de vélos partira le dimanche 28 Juin de Lille à 9 heures, porte de Paris.

L’objectif de cette caravane est de se rendre à Notre-Dame-des-Landes en s’arrêtant sur chaque lutte, sur son chemin, notamment les luttes d’opposition à des projets inutiles ou destructeurs de l’environnement :

1ère étape : Divion – exploitation des gaz de couche ;
2ème étape : Drucat – l’usine mille vaches ;
3ème étape : la ferme des bouillons près de Rouen – une ferme qu’Auchan voudrait transformer en hypermarché.

Avec comme fil rouge : la convergence des luttes

La caravane qui part de Lille rejoindra celle qui vient de Flamanville le 2 Juillet.

Les caravanes qui viennent de toute la France seront accueillies le 4 Juillet à Notre-Dame-des- Landes, par les collectifs et associations en lutte contre l’aéroport.
Nous serons présents sur le forum des grands projets inutiles de Notre-Dame-des-Landes ;

deux concerts de soutien auront lieu à Lille pour permettre à la caravane d’aller jusqu’à Notre-Dame-des-Landes :
le 25 juin à 20 h 30 au resto soleil, rue Henri Kolb à Lille (GROUPE Open Bitch Boys ;

le 27 juin à 20 h 30 au Comédia, rue Solférino, à Lille (groupe SIAMANG)

juin 22

Les cheminots qui luttent aujourd’hui le font pour l’intérêt général

Les cheminots qui luttent aujourd’hui le font pour l’intérêt général

Jeudi 12 Juin 2014 | Martine Billard, Co-Présidente du Parti de Gauche

 Les cheminots qui luttent aujourd’hui le font pour l’intérêt généralCrédit photo photosdegauche.fr (michel_soudais)

Dans les mois qui viennent, le Parlement européen devrait se prononcer sur le 4ème paquet ferroviaire portant sur l’obligation d’ouverture à la concurrence du transport de voyageurs de proximité. Bien évidemment, les libéraux le présentent sous de belles couleurs : « Le 4ème paquet ferroviaire vise à améliorer la qualité des services de transport ferroviaire des passagers » mais sans pouvoir cacher l’objectif : « permettre aux nouveaux opérateurs d’obtenir des contrats de services publics ». Le gouvernement de M. Valls a décidé d’anticiper, comme le reconnaît Gilles Savary, député PS rapporteur d’un projet de loi identique au système européen proposé. On apprend au détour des débats que « la part du chiffre d’affaires de la SNCF correspondant au service public ne dépasse plus 20 % ». Pas étonnant lorsqu’on découvre que la filiale publique Fret SNCF a perdu quasiment 50 % de son chiffre d’affaires pendant qu’une filiale privée est en pleine croissance ! C’est bien là tout le tour de passe passe de cette réforme : transférer le maximum d’activités rentables à des filiales privées et essayer de transférer les « charges » de service public aux régions.
Ainsi la restructuration en 3 sociétés, sous le statut d’EPIC (établissement public industriel et commercial), préfigure l’apparition aux côtés de « la SNCF, SNCF Réseau et SNCF Mobilités [qui] constituent un groupe public ferroviaire appartenant au système de transport ferroviaire national » d’autres sociétés qui seront privées. Tout est fait pour préparer cette concurrence, jusqu’au statut des salariés. Ainsi « La SNCF, SNCF Réseau et SNCF Mobilités [pourront] également employer des salariés sous le régime des conventions collectives. ». Pour les personnels qui resteront sous statut, « une convention de branche peut compléter les dispositions statutaires ou en déterminer les modalités d’application dans les limites fixées par le statut particulier. » Par ailleurs le temps de travail sera défini par décret.

C’est donc bien du démantèlement du statut des cheminots dont il est question. Cela reproduit l’évolution de la Poste où tous les recrutements se font maintenant sous contrat de droit privé avec toutes les dérives connues de l’intérim et des CDD à répétition. Voilà pourquoi aujourd’hui les cheminots sont en grève, mais aucun média ne vous a expliqué pourquoi. Le FN a lui montré son vrai visage en accusant les syndicats de complicité dans la situation dégradée de la SNCF ! Seule une entreprise publique du rail peut maintenir et développer un réseau ferroviaire permettant de répondre aux besoins d’aménagement du territoire dans le respect de l’égalité d’accès et dans le cadre de la lutte contre le réchauffement climatique. Le Parti de Gauche soutient totalement la grève appelée par les syndicats pour la défense du service public contre la concurrence synonyme de service plus cher, de moindre qualité, moins respectueux de la sécurité, avec de moins bonnes conditions de travail et de moins bons salaires pour les cheminots.

juin 11

Sous les pavés… la Terre

Voici le nouveau blog de Mathieu Agostini, en charge de l’écosocialisme au Parti de Gauche :
http://www.souslespaveslaterre.fr/

juin 11

SNCF : une grève pour l’intérêt général

SNCF : une grève pour l’intérêt général

Mardi 10 Juin 2014 / Le Parti de Gauche – Laurence Pache, Secrétaire nationale à l’aménagement territorial

Les cheminots sont en grève à partir de mardi 10 au soir contre le projet de loi ferroviaire. C’est une grève d’intérêt général, pour la préservation du dernier grand service public français.

Contre les explications fumeuses du ministre Cuvillier qui présente tout à la fois cette réforme comme eurocompatible et 100% publique, il convient de dire avec les cheminots qu’elle ne fait qu’entériner la séparation RFF-SNCF au lieu de les réunifier.

Ne nous laissons pas abuser par les mots ! Créer une entité de plus qui chapeautera les deux autres, et appeler toutes ces entités SNCF n’est qu’un tour de passe passe sémantique pour masquer le maintien de la séparation du gestionnaire de l’infrastructure et de l’exploitant ferroviaire. C’est accepter et accentuer une séparation qui n’a qu’une seule finalité : préparer l’ouverture à la concurrence du rail, et son corrolaire, la mise en concurrence des salarié(e)s du secteur.

Cette grève est essentielle : se joue ici le dernier acte du détricotage des services publics.
Après la Poste, France Télécom, EDF, GDF, c’est la SNCF qui s’apprête à passer au laminoir de l’obsession bruxelloise de la concurrence et de la marchandisation.
La conséquence en sera inévitablement l’inégalité de traitement, la concurrence accélée du transport routier, comme cela a été le cas pour le fret ferroviaire déjà ouvert à la concurrence. Que le service public ferroviaire puisse avoir pour finalité un aménagement du territoire répondant aux besoins sociaux et aux nécessités écologiques dont la lutte contre le réchauffement climatique voilà quelque chose que les idéologues de Bruxelles ne peuvent comprendre. Pour eux, seule la rentabilité financière compte !

Parce que le service public est garant de l’égalité des citoyens, parce qu’il est le bien commun de tous, les cheminots qui se battent aujourd’hui pour lui se battent aussi pour tous.

Le Parti de Gauche soutient cette grève et exige le retrait du projet de loi Cuvillier, la réunification réelle de la SNCF, la désobéissance de la France aux paquets ferroviaires déjà votés, ainsi que l’abandon du 4e paquet qui doit ouvrir le transport de voyageurs à la concurrence et qui est en cours d’examen au Parlement Européen.

Tract du Parti de Gauche en soutien à la grève des cheminots :

10393866 10152402987890379 8735191330813309134 n SNCF : une grève pour l’intérêt général

juin 06

La région Nord-Pas-de-Calais demande l’arrêt des négociations sur le TAFTA

La région Nord-Pas-de-Calais demande l’arrêt des négociations sur le TAFTA

 

Le Conseil régional Nord-Pas-de-Calais a voté une motion demandant l’arrêt des négociations du partenariat transatlantique de commerce et d’investissement.

« … dans la continuité de son refus en 2004 de l’Accord Général sur le Commerce des Services (AGCS), le Conseil régional Nord-pas de Calais, réuni en Séance plénière les 5 et 6 juin 2014 :

  • demande l’arrêt des négociations sur le Partenariat transatlantique de commerce et d’investissement (PTCI) du fait de l’absence de contrôle démocratique et de débat public sur les négociations en cours ;
  • demande la diffusion publique immédiate de l’ensemble des textes relatifs aux négociations du PTCI ;
  • demande l’ouverture d’un débat national sur ce projet, impliquant la pleine participation des collectivités territoriales, des organisations socioprofessionnelles et associatives et des populations à ce débat ;
  • refuse toute tentative d’affaiblissement du cadre réglementaire national ou européen en matière d’environnement, de santé, de culture, de protection des travailleurs et des consommateurs ;
  • mandate le Président de Région pour saisir le gouvernement et les institutions européennes et exprimer les inquiétudes et oppositions des élus régionaux. »

mai 31

Sin-le-Noble – À gauche, un cercle du PG est créé ainsi qu’une nouvelle association

Sin-le-Noble – À gauche, un cercle du PG est créé ainsi qu’une nouvelle association

Publié le 29/05/2014 | La Voix du Nord

653670030 B972807675Z.1 20140529113329 000 GOO2H6VMB.1 0 Sin le Noble – À gauche, un cercle du PG est créé ainsi qu’une nouvelle association

Après une adhésion au Parti de gauche, Marina Dabonneville, numéro quatre sur la liste conduite aux municipales par Vincent Campisano, crée l’association Cerises vertes pour des alternatives écosocialistes.

Le Parti de gauche de Jean-Luc Mélenchon est né en 2008 d’une scission au sein du PS. Depuis 2013, le PG de la circonscription, dirigé par François Guiffard, réunit les militants de Dechy, Guesnain et Douai.

Aujourd’hui, à Sin-le-Noble, il y a suffisamment d’adhérents et de sympathisants pour former un cercle (l’équivalent d’une section pour d’autres partis) car au lendemain des municipales, Marina Dabonneville a rejoint le Parti de gauche en compagnie de sympathisants.

Après les municipales

Pour Marina Dabonneville, c’est une manière de donner une suite au mouvement citoyen né au moment des municipales et de regrouper des personnes qui se retrouvent sur l’importance des sujets environnementaux et écologiques, sont favorables à la démocratie participative et à l’égalité entre les hommes et les femmes.

Cette volonté s’est incarnée dans l’association baptisée Cerises vertes. Pour y participer, il n’est pas obligatoire d’adhérer au PG et vice-versa : « L’association se veut avant tout ouverte à tous, précise Marina Dabonneville. On débattra des enjeux cruciaux à côté d’un parti politique suffisamment moderne pour tolérer que les gens viennent éprouver ses idées, les critiquer et les enrichir d’expériences concrètes ».

Les Cerises vertes : présidente, Marina Dabonneville (PG) ; coprésident : Sébastien Baurain (PG) ; secrétaire : Ghislaine Delcourt (ex-PCF) ; trésorier, Bruno Dabonneville (ex-PS) ; trésorier-adjoint : Alain Sylvain (ex-PS).

Courriel : lescerisesvertes.sinlenoble@gmail.com

Articles plus anciens «